Bureaux

Cours de Justice de Mons—rassemblements des différentes juridictions

Mons / 2007

En 1996, le Conseil des ministres décidait de procéder au rassemblement des services judiciaires dans l’intra-muros montois. Le but est de décongestionner les bâtiments déjà existant et de rassembler dans un même périmètre les différentes juridictions. Les travaux ont débuté en 2003 et se sont terminés en 2007.

Les implantations sont réparties autour de l’axe de la rue de Nimy, dans un rayon de moins de 200 mètres du Palais de Justice. L’intérêt principal étant que toutes ces institutions puissent être reliées les unes aux autres à pieds. La façade principale des Cours de Justice donne sur la rue des Droits de l’Homme. Une seconde entrée se trouve à la rue des Arbalestriers et donne accès aux services du tribunal de commerce. Dès l’élaboration du projet, la Tour Valenciennoise, monument classé du 14ème siècle a occupé une place centrale. L’idée était de construire le projet autour d’un axe orienté vers cette tour. Toute la composition architecturale a été pensée autour de cette idée.

Les principales juridictions se localisent perpendiculairement à cet axe et sont reliées par des passerelles de liaison qui franchissent la « salle des pas perdus ». Une séparation claire a été aménagée entre les circulations publiques et celles réservées aux magistrats.

La salle de la cour d’assises, l’une des principales du site dispose d’un système de distribution de la lumière naturelle vers le plafond par le biais de miroirs. La cour d’appel, tout aussi importante, dispose d’un éclairage zénithal. Ces deux cours offrent donc des ambiances lumineuses différentes et bien particulières.

Pour des questions d’homogénéité, les différents éléments du site ont été construits avec les mêmes matériaux : de l’ardoise naturelle pour les toitures, de la pierre calcaire sous forme de moellons traditionnels adoucis, du crépi de teinte rose pour les maçonneries et des panneaux de bois fixés sur une structure métallique pour les murs des façades des bureaux.

Pour un bâtiment d’une telle envergure, il était également important de mettre en œuvre les techniques les plus récentes en vue d’une gestion économique de l’énergie. Le tout en accordant un maximum de confort au personnel et au public et en assurant la mise en valeur architecturale du site.


Retour

Pour améliorer votre expérience sur notre site internet, nous utilisons des cookies. La poursuite de votre visite sur notre site vaut pour consentement du traitement de certaines données personnelles et de l'utilisation de ces cookies. Plus d'infos ici.